Débolis Héyavé

Noté 4.38 sur 5 basé sur 8 notations client
(8 avis client)

9,00

Livre dédicacé par l’auteur

“À 16 ans, Débolis n’a jamais connu sa mère et a été abandonné par son père du jour au lendemain. Pour ne pas être consumé par la colère, le jeune homme trouve alors refuge dans la spiritualité et le style hippie : être positif, aller à l’essentiel et ne pas se soucier de l’avis des autres, fait partie de ses nouveaux principes.

Bien protégé derrière ses dreadlocks et ses ponchos, Débolis s’efforce de se reconstruire mais c’était sans compter sur l’arrivée de William. Ce rockeur hyperactif se prend soudain de passion pour Débolis et se donne pour mission de le faire craquer.

Débolis résiste aux provocations et aux critiques tant bien que mal, frôlant parfois le dérapage. William abat alors sa dernière carte en lançant un défi : deux jours pour échanger leur style et prouver à Débolis qu’il est sur la mauvaise voie. Débolis ne réalise pas l’importance de sa décision lorsqu’il accepte. Quand les armures tomberont, il ne restera que des ressemblances…”

Cliquez ici pour lire un extrait

Catégorie : Étiquette :

Description

  • Livre dédicacé par l’auteur
  • Envoi dans un étui de protection
  • Expédition dans les 24h suivant la commande
  • Réception entre 2 et 4 jours ouvrés

Informations complémentaires

Dimensions 15 x 21 x 2 cm

8 avis pour Débolis Héyavé

  1. Note 4 sur 5

    Ben Lefrank

    J’ai mis du temps à entamer ce livre, mais il est tombé à pic. Lu en 3 temps, dans le tempo “Intro – Intrigue – Epilogue” (soit 10 – 90 – 10 environ). Dans l’ensemble, c’est un très bon roman, facile à lire, où chacun peut s’y retrouver dans ces périodes de l’adolescence, d’où l’on ne sort finalement que lorsque l’on vit au-delà des apparences. C’est le fin mot de cette histoire.
    Seul bémol, le rythme, qui dans le fond est fluide, mais manque de “pétillant”. Un bon champagne, ça s’ouvre doucement pour envoyer les boules et faire “pssssh” plutôt que “ploc”. Un conseil pour cela, déjà peaufiner davantage la fin et le début, par exemple. Pour ma part, le déroulement des péripéties ne m’a pas dérangé dans ce sens.

  2. Note 4 sur 5

    Amandine

    Lu d’une traite ! J’ai d’abord eu du mal à rentrer dans le roman, j’aurais voulu que la narration aille moins vite, qu’on prenne le temps de mieux poser les situations, de mieux voir et comprendre la violence au quotidien de Débolis. Mais dè que William entre en scène, et surtout dès qu’il lance son défi, impossible de lâcher le livre ! On s’attache à ces deux personnages, on se rappelle nos propres souffrances adolescentes, on accompagne ces deux garçons avec emphase et empathie. Un joli roman qui donne envie de decouvrir le reste de l’univers d’Anaïs W !

  3. Note 4 sur 5

    Paul Eric

    Mon avis :
    Après Au delà des tours, Anaïs W. nous offre un nouveau roman sur le thème de l’adolescence. Un sujet, vous vous en doutez, riche en émotions exacerbées, en sentiments contradictoires. Et le jeune Débolis, narrateur et personnage central de l’histoire, a débuté dans la vie avec suffisamment de terreau pour qu’y fleurissent les fleurs du mal. Pas facile de s’en sortir, quand on n’a aucun repère, que l’on est un enfant non désiré, rejeté par ses parents. Mais au milieu du chiendent, les plus belles plantes arrivent parfois à s’épanouir.
    C’est cet apprentissage que nous raconte Anaïs W. avec sa façon bien à elle de nous mettre en prise directe avec le monde de l’adolescence. Pas de description amère ou complaisante, pas d’analyse sentencieuse ou de constat définitif, juste une tranche de vie sans artifice, prise sur le vif, diffusée presque en direct, mais sans voyeurisme. Anaïs W. aime ses personnages et ça se sent.
    Je vais vous dire la vérité, les problèmes d’ados, comme les romances, ce n’est pas ma tasse de thé, mais quand c’est bien fait, alors, quel qu’en soit le thème, un bon livre est un bon livre. Et Débolis Héyavé fait partie de cette catégorie. La plume d’Anaïs W. en est peut-être aussi à son adolescence (c’est son deuxième roman), mais elle grandit, et j’ai bien envie de garder un œil dessus, pour connaître l’adulte qu’elle va devenir.
    À découvrir, sans hésiter !

  4. Note 5 sur 5

    Bibliza

    Anaïs W. livre là une histoire émouvante sur l’adolescence, l’apprentissage de la vie.
    Débolis, adolescent laissé pour compte par ses parents vit dans la violence urbaine. Il est confié à ses grands-parents : une occasion de changer de vie, une main tendue vers une vie meilleure. Comment retrouvera-t-il la paix en lui-même ? Comment va-t-il reconstruire un lien social et affectif ?
    Ce court roman montre la métamorphose d’un ado emprisonné dans la violence en un être libre.
    A conseiller 🙂
    Niveau de lecture : grand ado / adulte

  5. Note 4 sur 5

    Séverine

    Débolis Héyavé est un roman assez court qui nous emmène une nouvelle fois dans le monde de l’adolescence. Débolis est un jeune, d’ailleurs, je ne sais pourquoi, je croyais que c’était une fille dans les premières lignes, donc, c’est un jeune de 14 ans qui n’a pas eu une vie facile et qui voit sa vie complètement changer. Beaucoup trop de choses difficiles à avaler pour un jeune en pleine adolescence, ce qui va le mener à passer par des phases extrêmes de recherche de lui-même. Va-t-il trouver un juste milieu ?

    La narration est faite à la première personne, ce qui m’a aidé à m’identifier au personnage qui est quand même assez déstabilisant de part ses nombreux revirements. La vie ne l’aide pas, mais il a du mal à accepter le peu d’aide qui lui est offert. Je ne mettrais pas ça sur le dos de l’adolescence, il y a vraiment de quoi péter un plomb quand on voit ce qu’il vit. Pourtant, j’ai eu plus de mal à m’attacher à lui et à l’histoire qu’à la première héroïne de Anaïs. À part se dire le pauvre, vraie compassion pour lui, je n’ai pas tremblé pour lui. J’avais plus envie de le secouer que de lui venir en aide.

    Une bonne lecture que je vous conseille si vous aimez ce monde de l’adolescence et de ses turpitudes.

  6. Note 5 sur 5

    Sonia D.

    Debolis Heyave ne correspond pas tout à fait aux lectures que j’affectionne habituellement et pourtant j’ai adoré. L’histoire de ce jeune garçon m’a vraiment émue, jusqu’aux larmes. J’ai dévoré ce livre en quelques heures, espérant avec son héros, trouver l’amour et la sérénité. Je vous invite à découvrir Anaïs et m’en vais de ce pas lire “Au delà des tours”.

  7. Note 4 sur 5

    Angélique

    Après avoir lu Au delà des tours, le premier roman d’Anaïs W., c’est naturellement que je suis allée découvrir le second: Débolis Héyavé.
    Un format court pour être plus efficace et donner toute l’importance au sujet. La recherche de soi, devenir soi même, cesser de jouer des rôles et s’accepter, chose impossible à faire seul finalement, surtout quand on est aussi jeune que Débolis! L’amitié est au coeur du roman, avoir enfin quelqu’un sur qui compter. La démarche de Débolis est commune à celle de beaucoup d’adolescent, qui bien souvent adoptent un genre, une pensée, même de manière très sincère et intense en pensant se trouver, mais qui en définitive n’ont pas besoin de ça. L’entourage est la clé et l’auteur nous le rappelle une nouvelle fois!

  8. Note 5 sur 5

    Anne

    Le roman “Débolis H” met en avant l’importance de ne pas croire à l’irréversibilité de la vie… Le rythme de l’histoire permet de se plonger rapidement dans la vie des personnages et la chute n’en est que plus agréable.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.